AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Races et peuples

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Compte modérateur d'Elden
avatar


Messages : 36
Étoiles : 39
MessageSujet: Races et peuples   Mar 2 Juin - 9:42

Races et peuples


Sommaire
    ━ les humains
    ━ les elfes
    ━ les hybrides (hommes-bêtes)
    ━ les dragnis
    ━ les sang-mêlés
Voir le profil de l'utilisateur

Compte modérateur d'Elden
avatar


Messages : 36
Étoiles : 39
MessageSujet: Re: Races et peuples   Mar 2 Juin - 9:43


« De toutes les races existantes, l'humanité est sûrement la plus polyvalente. C'est cela qui la rend si dangereuse : c'est une race imprévisible. » ━ Lassa, érudit elfique.
Description

Les humains constituent une race variée autant au niveau de l'apparence que de la mentalité. Il s'agit de la race omniprésente d'Elden, ainsi que de la plus belliqueuse. Elden ne serait pas devenu la terre de refuge de cette race, pourtant très sédentaire, si leurs envies de conquêtes ne les avaient pas poussés plus loin, toujours plus loin. Leur soif de découvertes et de pouvoir reste à jamais inassouvie ; et encore aujourd'hui on peut voir des convois menés par les Hommes pour s'aventurer dans les Contrées Sauvages. Mais tous les Eldeniens savent bien que l'on ne revient pas de ces forêts insondables, et à chaque fois ne reviennent que le silence et l'absence des êtres chers à jamais perdus. Les Hommes sont les plus mortels dans le royaume, leurs actions semblent donc vaines et précipitées. En effet, ils peinent à atteindre plus de 70 ans, au contraire des autres races ayant de longues années devant elles et même l'immortalité pour certaines. Malgré cela, ils s'imposent dans le royaume par leurs us et coutumes, privilégiant leurs croyances à celle des autres. Il est cependant très ardu de décrire avec exactitude les croyances humaines ; car contrairement aux autres races, il existe chez les Humains plusieurs manières de vivre et de penser qui parfois s'opposent. Quels que soient leurs caractères et leurs convictions, les Humains gardent un sentiment inavouable en leurs cœurs : Elden n'est pas et ne sera jamais leur terre. Même si cela fait plusieurs ères que ce royaume leur appartient, ils ne connaissent pas ses secrets, ils ne savent que se perdre dès qu'ils sortent des chemins qu'ils ont tracés. Les savants du Territoire Eldorien sont conscients qu'il leur faudra un jour rendre ce territoire, mais pour aller où ? Leur ancien royaume a été dévoré par des crocs acérés... Les Humains sont une race divisée, certains préfèrent oublier le passé, d'autres savent que les légendes sur le Dévoreur de Mondes sont réalité.

Mode de vie et coutumes

Pour comprendre les Humains, il faut sans doute connaître leurs origines, leurs vies dans le royaume d'Amarante. C'était un royaume bien loin d'Elden, de l'autre coté de l'océan, qui était prospère par ses grandes ressources minières et par son commerce. La splendeur de son architecture, de ses arts et la connaissance de ses savants étaient réputés. Se considérant donc comme supérieurs, les Hommes méprisaient ceux qui ne leur ressemblaient pas ; ainsi les échanges avec d'autres pays étaient quasi inexistants, seules quelques transactions marchandes avec les pays voisins étaient effectuées. Chacun était habitué à ne voyager que très peu hors du royaume, respectant les coutumes des temps reculés. Dans Amarante, il faisait bon vivre : les villes étaient animées et colorées avec goût, des chansons s'élevaient même dans les ruelles les plus sombres. Chacun essayait de vivre comme il le pouvait, en suivant le Grand Chemin, c'est-à-dire le destin qu'on lui avait déjà tracé. Celui qui était né brigand le resterait toute sa vie, il ne devait donc pas vouloir en changer. Mais les savants et les dirigeants cachaient la vérité : le Grand Chemin n'était qu'un prétexte pour rassurer la population, qui ignorait encore que les Humains s'avançaient vers les heures les plus sombres de leur histoire.

Cette apocalypse avait été prédite il y a fort longtemps, mais pour ne pas éveiller une révolte parmi la masse, la caste dirigeante avait préféré garder le silence. C'est le silence qui avait accompagné la découverte d'une caverne immergée sous les eaux, qui se trouvait dans les profondeurs d'un lac oublié. Les Humains voulaient toujours en savoir plus et à partir de ce jour, ils regrettèrent amèrement leur convoitise. Dans cet antre se trouvaient des morceaux de coquilles de la taille d'une maison, des squelettes très bien conservés de dragons. La terre vierge où les Humains s'étaient établis au commencement était en réalité l'endroit où des Dragons donnaient naissance à leur progéniture. Et ce n'était pas de simples dragons inoffensifs. Amarante était le repaire des Dévoreurs de Mondes, ces créatures qui peuplaient les cauchemars et les légendes des Hommes depuis des décennies.

D'après des parchemins oubliés décrivant des événements qui passaient pour des légendes avant ces découvertes, le Dévoreur de Monde avait une longévité telle qu'on le considérait presque comme immortel. Et suivant un cycle long de plusieurs siècles, un Dévoreur de Monde allait donner naissance dans quelques mois à Amarante. Les habitants, eux, n'étaient pas prévenus de la menace quand un monstre dont n'apercevait que les pattes aux griffes acérées réduisit à néant des cités entières. Tout ce qui faisait la fierté des Amarans n'était plus que cendres et souvenirs. Les Humains prirent alors la seule décision possible : fuir. Chacun prit le strict nécessaire et des navires innombrables prirent tous la même direction : la Terre des Dragons, qui faisait partie des légendes oubliées de leur peuple. Ils pensaient qu'ils seraient en sécurité sur cette terre qui était le refuge de bon nombre de dragons, que le Dévoreur de Mondes ne dérangerait pas ses semblables. On ne saura jamais si c'est pour cette raison que le Dévoreur contourna Elden, mais les Humains furent sauvés du sort funeste qui les attendait. Ils découvrirent cette nouvelle terre avec ravissement, tant de paysages magnifiques, de ressources innombrables... Elle semblait parfaite pour reformer un nouveau royaume pour les Humains, un royaume idyllique. Le seul obstacle était le peuple qui vivait dans les Plaines Éternelles, c'est-à-dire presque la totalité du territoire habitable.

Au début, ils ont été recueillis par ce peuple mi-homme, mi-animal, qui leur donna des habitations précaires et de la nourriture. Mais petit à petit, les Humains se retournèrent contre eux. Les Hybrides n'ayant pas les moyens de se défendre, la conquête fut aisée. Il existait bien quelques résistants, mais ils ont tous été exterminés jusqu'au dernier. Les Humains sont alors devenus les maîtres des Plaines Éternelles, qu'ils se sont empressés de renommer : le territoire Eldorien, Eldoria étant le nom de la famille royale. Elden était devenu le royaume des Humains, les Hybrides furent réduits en esclavage et les autres races ne préféraient pas interférer dans le conflit. En quelques siècles, leur influence ne cessa d'augmenter et le paysage du Territoire Eldorien changea considérablement. Les simples villages faits de bois et de pierres furent remplacés par des cités immenses, détruisant pour leurs constructions des forêts entières. Ainsi fut érigé le royaume par les membres de la famille royale Eldoria. Aujourd'hui, c'est le roi Zarius qui gouverne avec clairvoyance le territoire des Hommes. Très préoccupé par ses sujets, le roi fait régner la justice et l'ordre. Depuis son couronnement, la paix s'est installée, les connaissances des savants ont été mises en avant par la construction d'immenses bibliothèques. Mais cette période touche bientôt à sa fin. Le roi arrive lentement mais sûrement aux Derniers Âges, et sa mort pèse sur le peuple comme une malédiction : qui succédera au souverain ? La question reste en suspens dans les esprits tout autant que sur les parchemins ; Zarius n'a pas encore écrit son dernier mot...

Les Humains forment une race aux pensées et aux formes multiples, qui n'entrent pas forcément en accord les uns avec les autres, dispersée. Les hors-la-loi et les solitaires s'éparpillent aussi dans les Terres Indépendantes. Un étranger au royaume d'Elden verrait les Humains comme la race la plus puissante et qui s'impose sur les autres. Mais il lui reste encore beaucoup à apprendre face aux autres, qui sont à Elden depuis des décennies. Les Humains ne font que commencer leur long périple sur la Terre des Dragons.

Capacités

Les Humains, outre les différentes magies relatives à leur race, n'ont pas de capacités particulières, leur diversité ne permettant pas de capacités générales.
Voir le profil de l'utilisateur

Compte modérateur d'Elden
avatar


Messages : 36
Étoiles : 39
MessageSujet: Re: Races et peuples   Mar 2 Juin - 9:44


« Les elfes ne cachent pas leur sagesse mais ils ne l'offrent pas aux premiers venus. » ━ Tiresias, responsable des Grands Manuscrits des territoires Eldoriens.
Description

Les elfes sont un peuple digne et fier, pouvant vivre jusqu’à deux cent ans pour les plus sages d'entre eux. Pour la plupart, on les reconnaît grâce à leur teint pâle, leurs oreilles légèrement pointues, leurs yeux allant du bleu ciel au violet sombre et leurs silhouettes grandes et fines. Mais cette image ne représente que la moitié de la population elfique ; il y a en réalité deux races bien distinctes qui vivent en des lieux différents : l'une a adopté une vie de nomade, parcourant Elden depuis toujours ; l'autre est cachée dans les montagnes, plus particulièrement dans les Hauts de Tarendil.

Les Elfes Nocturnes semblent être à l'opposé de leurs frères : leur peau noire telle une nuit sans lune est éclairée de deux grands yeux dorés qui observent avec simplicité le monde. Plus petits que leurs congénères, ils restent d'une rapidité étonnante et très agiles. La différence avec les Elfes est encore sublimée par les nombreuses peintures qui peuvent recouvrir leurs corps, symbole de leur appartenance à la communauté.

Ces deux races différentes ont pourtant le même but : vivre en harmonie avec la nature et le savoir.

Mode de vie et coutumes

Les Elfes sont d'éternels voyageurs. Que ce soit pour transmettre le savoir ou des objets rares, depuis que les humains sont arrivés sur Elden, ils sont en perpétuel mouvement. Autrefois vivant dans les Forêts Obscures, leurs vies se déroulaient en harmonie avec la Nature. Ils respectaient ce cycle immuable de la vie qui avait un début et une fin, et protégeaient autant la végétation qu'un de leurs propres frères. Un Elfe ne pouvait donc mourir que dans une clairière sacrée, devenant un élément de la nature à son tour. Mais aujourd'hui, les Elfes ont beaucoup changé. Ils ne vivent plus dans les Forêts Obscures et leurs anciennes cités ont été petit à petit rendues à leur état naturel, effaçant toutes traces de leur existence. À l'arrivée des Humains, Elden a radicalement changé et les Elfes se sont adaptés à cette transformation. Les Territoires Eldoriens sont devenus le centre du royaume, qui autrefois n'était gouverné par personne, chaque peuple vivant en acceptant l'existence de ses voisins. Pour ne pas être asservis ou mis à l'écart, les Elfes sont devenus un peuple sans terres ni attaches, allant où bon leur semble. L'attrait de la civilisation humaine et surtout la possibilité d’accroître leur savoir, qui est pour eux la chose la plus importante, les incita à s'établir dans le Territoire Eldorien et les Terres Indépendantes. Ce peuple érudit est friand de toutes les connaissances, qu'elles soient futiles ou pratiques ; c'est pourquoi beaucoup d'entre eux occupent des postes requérant de grandes connaissances. Ce n'est pas pour autant que les Elfes sont totalement intégrés à la société humaine ; ils vivent souvent en petite communauté et gardent tout de même bon nombre de leurs coutumes anciennes. Il n'est pas rare de voir plusieurs fois l'an de grandes processions d'Elfes retournant à leurs terres natales pour enterrer leurs défunts dans la Clairière Sacrée.

Les Elfes Nocturnes vivent dans des grottes cachées aux yeux de tous, bien loin du territoire Eldorien. Au plus profond des Monts de Tarendil, leurs cités sont des modèles d'architecture, bâties à même la roche, la magie de ce peuple permettant de construire des cités sans briser une seule pierre. Ce peuple est caché du reste d'Elden et ne sort pratiquement jamais à la lumière du jour. Les montagnes où ils vivent ont leur propre univers souterrain, éclairé par des échappées naturelles vers "le Haut" comme est surnommé le monde extérieur. Les vertus naturelles de ces dédales infinis leur permettent de vivre une vie austère à l'abri du besoin. Leurs pensées et leurs gestes diffèrent grandement des autres races, vivant dans un monde impitoyable où la survie de la communauté passe avant tout. Personne ne sait vraiment comment vivent les Elfes Nocturnes ; très peu de personnes extérieures à la communauté ont pu entrer dans leurs refuges. Seuls quelques aventuriers et cartographes ont réussi à pénétrer dans l'un de ces sanctuaires et n'en sont jamais ressortis. Beaucoup des contes d'Elden prennent pour personnages des Elfes Nocturnes, devenus des êtres légendaires. Pour autant, cette peuplade a toujours été présente durant les conflits et les débats ; leur caste dirigeante possède une puissance politique non négligeable. Les Elfes Nocturnes s'ouvrent de plus en plus vers le "Haut" et une nouvelle tradition a vu ainsi le jour. Chaque année, une centaine d'Elfes Nocturnes sont choisis parmi les familles les plus influentes de la communauté pour être les messagers entre le peuple et l'extérieur. Les "Visionnaires", comme on les surnomme, sont de plus en plus nombreux chaque année et sont souvent de jeunes Elfes Nocturnes en quête d'aventures et de découvertes. Aujourd'hui cette race commence à s'ouvrir sur le monde, mais reste encore très secrète et mystérieuse. Contrairement aux Elfes, ceux qui vivent aux confins du monde restent silencieux quand on les interroge sur leur histoire et leur culture ; ils ne partagent guère leur savoir et ne souhaitent pas élargir leurs connaissances. Pour eux c'est la terre, les roches, les cours d'eau qu'il faut apprendre à connaître, non les Hommes.

Cette race composée de deux couleurs, de deux visions différentes du monde, est perçue comme un seul et même peuple, uni et fier. Ainsi, même si ces deux êtres différents par l'apparence arrivent à se rencontrer, ils éprouvent l'un pour l'autre un grand respect, car ils sont frères. Il n'est pas étonnant de voir des Elfes Nocturnes habiter avec des Elfes et inversement. Cet acte suggère tout de même de vivre selon la coutume de l'autre, mais la différence est pour eux une force. Nombreux couples sont des deux sangs ; et les Nuits Blanches existent bel et bien, fils et filles mêlant les sangs et les cultures. Toutefois ces enfants, quand ils atteignent l'âge adulte, ont le choix de décider leur culture et le lieu où ils veulent vivre. Les Elfes sont des personnes fières et tolérantes qui ont une culture qui leur est propre.

Capacités

Physiquement, les elfes sont très agiles et peuvent esquiver plus facilement que d'autres les projectiles variés. Certains d'entre eux possèdent aussi une voix unique, incomparable à une voix humaine ; les chanteurs elfiques sont réputés pour leurs balades enivrantes. Une autre de leurs plus grandes aptitudes est leur mémoire : tout l'apprentissage de leur savoir se fait de manière orale, ainsi un Elfe mémorise tout ce qu'il doit savoir pour vivre et se souvient de tout. Enfin, ils sont plus enclins à la magie et presque tous l'apprennent dès leur plus jeune âge. La magie des Elfes était au départ basée sur leur rapport avec la nature, avant leur migration. Aujourd'hui, ils préfèrent une magie influant sur des éléments produits par l'homme, les modifiant à leur guise. Cette faculté leur permet de monter différents commerces dans les Territoires Eldoriens.

Les elfes nocturnes voient plus facilement dans le noir que les autres races et, non contents d'être agiles, ils sont aussi très bons pour se repérer en montagne et ils peuvent escalader n'importe quel mont, même les plus abruptes. Ils apprennent également la magie très tôt ; leurs pouvoirs étant principalement ciblés sur tout ce qui a un lien avec la terre et les roches. Cet outil a permis à de brillants architectes de réaliser leurs œuvres.
Voir le profil de l'utilisateur

Compte modérateur d'Elden
avatar


Messages : 36
Étoiles : 39
MessageSujet: Re: Races et peuples   Mar 2 Juin - 9:45


« Ceux qui sont considérés comme inférieurs dans une société sont en général ceux qui ont le plus de ressources et d'intelligence. » ━ Taral, Visionnaire des Elfes Noirs.
Description

Les Hybrides forment l'un des peuples les plus présents sur Elden, mais aussi le plus effacé. Ils ne possèdent rien, que ce soit des terres, des titres ou même des objets personnels de grande valeur. Leur vie pauvre et simple est en réel contraste avec leur apparence : mi-homme mi-animal, leurs différences ne peuvent être cachées. La plupart d'entre eux ont une tête bestiale et un corps humain, mais cela peut varier : cela peut très bien être un bras, une jambe etc... Les Hybrides ont autant de visages, de diversité et de sentiments que les êtres humains. Il n'est donc pas étonnant que ce soient eux qui se se soient imposés autrefois comme le plus grand peuple d'Elden. L'intelligence et la vivacité qui brillaient autrefois dans leurs yeux épanouis ont malheureusement disparu ; il ne reste qu'une pâle amertume qui vient assombrir leur regard doré. Même si l'espoir est encore là, beaucoup d'Hybrides se sont résignés à leur sort et ont essayé de vivre avec. Mais leur sang même refuse d'admettre cet asservissement, les animaux ne pouvant vivre qu'en liberté.

Mode de vie et coutumes

Les Hybrides... Peuple aux apparences différentes, qui n'a jamais cherché à imposer une unité, la différence de chacun étant considérée comme bénéfique. Ce n'est qu'à l'arrivée des Humains que tout a changé. Ces étrangers ont été accueillis à bras ouverts, mais très vite ils ont voulu faire d'Elden leur propre royaume. Les Hybrides ne se sont pas battus avec honneur, ne sont pas morts dans la sueur et dans le sang, leur savoir prohibant tout accès de violence même pour se protéger. Sans défense, ils se sont laissés lentement envahir. Même s'ils avaient voulu résister, ils ne disposaient pas des armes nécessaires. Après cette conquête, les Hybrides sont devenus des esclaves n'ayant pas plus de valeur qu'un misérable objet. Pour empêcher toute rébellion, les Humains classèrent leurs esclaves dès la naissance en plusieurs castes : les mineurs, les bêtes de sommes et les domestiques. Cette hiérarchie s'applique partout à Elden, mais en particulier à Eldoria.

Cette capitale prospère et animée est la ville regroupant la plupart des Hybrides. "Les bêtes de sommes" sont partout dans la cité, mais ils ne vivent pas à l'air libre. Beaucoup définissent les habitations des Hybrides comme une autre ville en dehors d'Eldoria. Dans les souterrains de la cité se dressent des baraquements divers et variés, construits en bois récupéré en forêt, avec d'anciennes pierres de maisons détruites... Là, entassés pratiquement les uns sur les autres, les Hybrides vivent dans la misère. Les enfants s'amusent avec les déchets que laissent les gens de la ville ; cet endroit énorme sous terre semble être construit en opposition à la société des Hommes, avec ce qu'ils jettent. Ce refuge pour ceux que les humains considèrent comme inférieurs et qu'ils ont mis en esclavage est nommé Airodel. Mais tous les Hybrides ne vivent pas ainsi ; d'autres travaillent dans les mines de fer à la limite des Contrées Sauvages... Ils survivent tant bien que mal dans l'obscurité la plus complète, ayant en leur possession une seule bougie et leur espoir pour les guider. Il y a aussi les Hybrides travaillant comme domestiques. Nourris et logés, ils sont les mieux traités par la société humaine. Ces Hybrides sont souvent très serviles et ne souhaitent aucun changement à leur situation. Un peuple si divisé peut-il avoir une culture commune, a-t-il encore l'espoir de posséder un royaume ?

Ce qui lie les Hybrides les uns aux autres, c'est bien leurs croyances et leurs traditions. Depuis des temps immémoriaux, les Hybrides vivaient comme une communauté libre mais en même temps très soudée. Ils étaient éparpillés aux quatre coins d'Elden, plus particulièrement dans les Plaines Éternelles, devenues aujourd'hui le Territoire Eldorien. Ils habitaient dans de petits villages et vivaient avec le strict nécessaire. Très peu intéressés par ce qui ne pouvait pas leur permettre de vivre correctement, ils ne s'occupaient guère des choses superflues. Certains Humains, dans leur vision bien manichéenne, diraient que leur culture était arriérée, dépassée et sans intérêt. C'est en réalité tout le contraire. Les Hybrides avaient une vision simple et claire de la vie, et ils avaient pour habitude de se réunir une fois par mois autour d'un feu qui s'élevait jusqu'au ciel, comme s'il pouvait transmettre aux astres et aux esprits leurs complaintes et leurs espoirs. Le temps a passé et les longues veillées à écouter le bruit du vent et les claquements de langues ne sont maintenant plus que des souvenirs. Mais l'espoir dans leurs yeux ne veux pas s'éteindre. Comme un feu de joie qui refuse de mourir malgré la fureur du vent et l'acharnement de la pluie. Sous les frêles toits de planches, serrés les uns contre les autres, on entend encore leurs voix et même sans un feu, on voit encore des réunions d'âmes fatiguées, souillées et haineuses à la fois. Partout s'élève le même chant funèbre, qui fait trembler les roches des mines et les portes d'Eldoria :

"Peut être qu'un jour,
Reverrons nous notre terre éternelle ?
Peut être qu'un jour,
Notre liberté sera réelle !"


Capacités

Outre leur apparence, qui leurs apporte certains atouts comme une assez grande agilité, des sens qui peuvent être exacerbés et un rapport aux animaux très particulier, les Hybrides ont aussi lien particulier avec la magie. Ils prennent possession de leurs pouvoirs après leur majorité, grâce à un rituel ancestral. A noter que depuis que les Hommes les ont asservis, ce rituel est très surveillé, presque limité par les lois. Cela n'empêche certains Hybrides d'effectuer le Rituel à l'abri des regards indiscrets... Pour plus d'informations, lisez ceci.

NOTE : Votre partie animale doit convenir à l'univers et au contexte d'Elden ; nous refusons donc les Hybrides de créatures fantastiques et les Hybrides dragons. Tous les autres animaux sont autorisés et il existe une liste des animaux déjà pris. Pour toutes informations complémentaires, veuillez envoyer un MP à Lazaria Ygdal.
Voir le profil de l'utilisateur

Compte modérateur d'Elden
avatar


Messages : 36
Étoiles : 39
MessageSujet: Re: Races et peuples   Mar 2 Juin - 9:45


« On ne sait pas grand chose sur les Dragnis, mais autant qu'on le sache, ce sont sans doute les dernières personnes à énerver sur ce royaume ! » ━ Guilyad, maître mercenaire.
Description

Les Dragnis sont très mystérieux pour les autres races : les uns disent qu'ils sont en réalité des hauts-elfes ayant atteint l'immortalité, d'autres pensent qu'ils sont les descendants d'une antique famille d'hybrides dragons, la toute première. La chose que tout le monde sait, en tout cas, c'est que les Dragnis sont des créatures à la beauté proche du divin, capables d'ensorceler les yeux de n'importe qui. Certains sont dotés d'attributs draconiques, tels que des cornes ou des écailles à certains endroits du corps. Ils possèdent des oreilles aussi pointues que celles des elfes et des yeux très souvent d'une couleur vive ou inhabituelle. Les Dragnis ne peuvent mourir de vieillesse et sont immunisés à toutes les maladies : ainsi, on raconte que les représentants et dirigeants de leur race sont apparus à la même époque que les dragons eux-mêmes. D'une mentalité calme et posée, on ne sait jamais à quoi pense un Dragnis, si bien qu'ils mettent souvent mal à l'aise lors de leurs rares apparitions publiques. Dotés de pouvoirs monstrueux, ils sont craints et très fortement respectés par toutes les autres races. La croissance de leur corps s'arrête aux environs de l'âge de vingt ans.

Mode de vie et coutumes

Les Dragnis ne se mêlent pas au monde « d'en bas ». Leur citadelle solidement campée au sommet d'une montagne, ils se contentent de regarder les destins s’emmêler sans intervenir. Ainsi, lorsque les humains débarquèrent avec leurs machines de guerre et leurs intentions de conquête sur Elden, ils ne bougèrent pas d'un pouce et se contentèrent de regarder les hybrides se faire réduire en esclavage. En réalité, il existe une loi Dragnis qui leur interdit de changer le court des événements : cette race est bien trop puissante pour se permettre de réagir aux affaires des mortels. La grande particularité Dragnis, et celle qui leur a donné ce nom, est leur capacité de se lier à un dragon. Ainsi, chaque Dragnis nait au même instant qu'un dragon « âme-soeur », de la même couleur d'écaille que les yeux du Dragnis, avec lequel il partagera le reste de son existence. Cette race joue le rôle d’interprète entre l'avenir et le reste d'Elden.

Les naissances sont très rares chez les Dragnis : la tradition veut qu'ils restent toujours au même nombre pour ne pas causer de déséquilibre dans le monde, ainsi, ils sont un peu plus d'une trentaine seulement, et tous regroupés dans la Citadelle. Lorsqu'un de leurs membres meurt (assassiné, donc), un nouveau Dragnis doit naître. Les plus jeunes Dragnis passent leur vingt premières années à la Citadelle, où on leur inculque le savoir des Grandes Lois (ne pas causer de déséquilibre dans le monde, ne pas abuser de ses pouvoirs pour changer le déroulement de l'Histoire, etc). Leur vingtième année passée, ils sont alors autorisés à quitter la Citadelle pour se mettre en quête de leur âme-sœur, guidés par l'attirance très forte qu'ils éprouvent pour elle. Leur âme-sœur peut être de n'importe quelle race draconique et peut se trouver n'importe où. Seuls les plus anciens Dragnis sont liés aux Dragons Rois, car apparus en même temps. Ainsi, les jeune Dragnis doivent parcourir le monde à la recherche de leur dragon lié : c'est à peu près le seul moment où ils côtoient les autres races. Ce voyage peut durer des années, mais une fois leur âme-sœur trouvée, les jeune Dragnis peuvent continuer à parcourir le monde, à condition de respecter les Grandes Lois. Le moment venu, ils savent instinctivement quand rentrer à la Citadelle et dédier leur vie à la voyance de l'avenir.

Les Dragnis ne sont pas les protecteurs des dragons : même s'ils éprouvent une certaine empathie pour eux, ils ne ressentent pas le besoin de préserver ces créatures d'une mort naturelle : cela fait partie du cycle de la vie et de la mort. En revanche, les Dragnis supportent très mal de voir un dragon apprivoisé doté d'intelligence maltraité. Ainsi, on raconte que lorsqu'ils autorisèrent l'armée d'Eldoria à les monter, ils firent promettre à la famille royale de toujours considérer les dragons qu'ils utilisaient non comme de vulgaires animaux mais comme des personnes de sang noble, condition qui fut acceptée avec empressement. Les Dragnis n'influencent pas le cours de l'histoire, sauf si certaines conditions sont réunies : ils sont là, en réalité, pour préserver la race draconique et empêcher son annihilation totale.

Capacités

Les Dragnis ont la capacité unique de pouvoir ressentir les émotions des dragons et de pouvoir mener une conversation avec eux -dans la mesure où ces derniers en ait l'intelligence. Ils sont bien plus résistants que les autres races et invulnérables aux poisons. Il est néanmoins possible de tuer un Dragnis en ciblant son dragon lié : si son âme-sœur meurt, le Dragnis meurt également. Bien entendu, si l'âme-sœur en question semble plus difficile à abattre que le Dragnis même, il vous faudra alors viser le cœur de ce dernier, c'est à peu près la seule façon de le tuer. A côté de ça, les Dragnis disposent de capacités mentales puissantes : ils ont la possibilité d'entrer en télépathie avec n'importe quel membre de leur race et de dresser des boucliers mentaux qui les immunisent contre les attaques ciblant leur esprit.

Tous les Dragnis possèdent la capacité de lire l'avenir, à différents degrés et souvent peu précisément. Chez les jeunes Dragnis, cette capacité se manifeste aléatoirement et leur montre des événements très marquants pour eux, tandis que chez les Dragnis plus anciens, leurs visions concernent plutôt les Grands Âges à venir. Ils sont également dotés de la compétence de ressentir la présence des autres Dragnis qu'importe où ils se trouvent.

NOTE : en raison de la puissance des Dragnis et de leur rareté, ces derniers sont limités à six sur le forum pour le moment, hors prédéfinis, et seuls les très bons rôlistes auront l'occasion de les incarner. Bien entendu, seul un jeune Dragnis pourra être incarné.
Voir le profil de l'utilisateur

Compte modérateur d'Elden
avatar


Messages : 36
Étoiles : 39
MessageSujet: Re: Races et peuples   Mar 2 Juin - 9:46


« Les relations amoureuses entre Hybride et Humain sont strictement prohibées. Si un Sang-Mêlé venait à naître, il serait considéré comme hors la loi et risquerait une peine de prison à perpétuité . » ━ Edit de sa majesté Arendil, l'un des premiers souverains d'Eldoria..
Description

Les sangs mêlés ne sont pas considérés comme une race à proprement parler ; néanmoins ils ont des caractéristiques particulières et une place à part dans la société. Quels que soient les deux sangs qui coulent dans leurs veines, ils sont la plupart du temps intégrés à la société d'une race, ou tout simplement rejetés. Ils peuvent avoir l'apparence et les capacités de leurs deux races génitrices, mais ils peuvent être aussi représentatifs d'un seul de leurs parents. Selon les peuples, ils peuvent être détestés autant qu'admirés.

Mode de vie et coutumes

Avant l'arrivée des Hommes sur Elden, les Sangs-Mêlés n'étaient pas très courants ; les Elfes ne se rendaient que rarement dans les Plaines Éternelles où vivaient les Hybrides. Les races d'Elden n'avaient que peu d'occasion de tisser des liens forts entre eux, bien que cela ne soit pas interdit. Quand les Hommes imposèrent leur domination et qu'ils créèrent Eldoria, l'échange entre les races se fit plus intense. Sortis de leurs Forêts Obscures, les Elfes s'intégrèrent à la société humaine et les Sangs-Mêlés devinrent nombreux sur le territoire Eldorien. Les demi-elfes sont des êtres respectés, l'alliance de la race humaine et elfique étant considérée comme bénéfique pour les deux peuples. De plus, les deux races vivent en parfaite harmonie sur le même territoire, les demi-elfes ne sont donc pas obligés de faire un choix entre leurs deux races d'origine. Cette considération bienveillante n'est malheureusement pas la même pour tous. Les Sangs-Mêlés Hybrides sont détestés, méprisés, maltraités et souvent hors la loi. Une union entre Hybride et Humain étant interdite, un Sang-Mêlé ne devrait pas exister dans la société humaine. Quant à ceux qui ont du sang Hybride et Elfique dans leurs veines, ils sont à peine mieux considérés, les Elfes ne les incluant pas comme faisant partie de leur peuple, niant leur existence malgré l'évidence.

Le problème que posent les Sangs-Mêlés Hybrides, c'est qu'il est difficile de les reconnaître. Soit ils ressemblent d'apparence à des Hybrides, soit à des Humains ou à des Elfes. Il est quasi impossible de les discerner du reste de la population, seulement s'ils sont dénoncés ou retrouvés grâce à la magie. Leurs vies ne sont donc que voyages, secrets et fuites. Un Sang-Mêlé Hybride, s'il est découvert, est marqué du Sceau des Traîtres au fer rouge comme une bête récalcitrante et est mis en prison. Les rares qui ont réussi à s'évader de ces geôles immondes ne pouvaient dissimuler leur identité avec cette marque indélébile sur le front. Leurs errances, dues à cette intolérance qui est commune à toutes les races, ne permettent pas aux Sangs-Mêlés d'assumer pleinement leur différence. La communauté la plus violente envers les Sangs Mêlés reste les Dragnis. Ceux-ci prônent l'équilibre avant tout, comme valeur première de leur longue vie. C'est pour cela que les relations affectives avec d'autres races sont prohibées, étant perçues comme des perturbations dans l'ordre du monde. Si un enfant finit par naître de cette union réprimée, il est tout de suite recherché et éliminé. Le nouveau né a malheureusement peu de chance d'échapper à cette fin tragique ; les Dragnis ont des sens sur-développés qui leur permettent de ressentir la présence de leurs semblables, rendant impossible l'anonymat.

Les Sangs-Mêlés représentent toute la rancœur que peuvent se porter les peuples entre eux ; il semble que l'union de certaines races soit encore considérée comme un crime. Néanmoins, certains (surtout les demi-elfes) vivent en paix avec eux-mêmes, et considèrent leur différence comme une force.

Capacités
Leurs capacités varient selon leurs deux races et les attributs de leurs parents. A préciser qu'un Sang-Mêlé n'a qu'un seul pouvoir, qui appartient à l'une des deux races, et cela dès sa naissance.

Remarque : Un Nuit Blanche, le fruit d'un amour entre un Elfe et une Elfe Nocturne n'est pas un Sang-Mêlé, cela reste un Elfe. Attention à ne pas confondre.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Races et peuples   

 

Races et peuples

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Wacky Races
» [toutes les races] Qui devrait dominer le monde?
» Reno air races sur phox alpha
» 3 nouvelles races officielles dans les classement NAF
» [Lotro] Où démarrent les races...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth :: Fantasy :: Elden :: Univers et background-