AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La peur est un cri, la terreur est un murmure — Kajika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Haute-Gardienne de Rebirth
avatar


Messages : 36
Étoiles : 105

○ Carnet de bord ○
Monde préféré: Tous !
Personnages
:
MessageSujet: La peur est un cri, la terreur est un murmure — Kajika   Jeu 18 Juin - 11:49


« Kajika Machk »
28 ans - sang-mêlé (hybride busard/humain)
Lieutenant de la Pie Écarlate

Invisible comme la mort, vive comme un serpent, Kajika est une combattante accomplie, vainquant par sa grande agilité alliée à une longue expérience acquise au fil de ses longues années plongées dans les ténèbres. Préférant les armes courtes et efficaces, elle ne s’embarrasse pas de lourdes épées : ses armes principales sont de longues griffes forgées dans un alliage léger, lui permettant de trancher la chair avec une facilité déconcertante. Massivement destructives au corps à corps. D'une habilité et rapidité étonnante, si Kajika manque de force, elle compense largement avec sa souplesse lui permettant d'incroyables acrobaties en combat. Elle reste néanmoins une combattante solitaire et serait bien incapable d'ordonner un groupe.

Le don de Kajika est méconnu. Même ceux qui la recherchent serait incapables de le nommer, pour la simple et bonne raison qu'elle ne s'en sert seulement si elle y est forcée. Son pouvoir est la possession. Un pouvoir dont elle se serait volontiers passée, bien qu'il ai pu s'avouer très utile. Il lui permet de prendre possession d'une personne ou un animal pendant une durée variante selon son état. Le grand défaut de ce don est la totale vulnérabilité de son corps lorsqu'elle l'utilise, elle ne peut donc l'utiliser sans être au préalable bien cachée ou avoir quelqu'un de confiance pour la protéger... Autant dire qu'elle s'abstient de l'utiliser en combat. Lorsqu'elle prend possession d'un esprit, ce dernier n'est pas inconscient : il n'a pas d'autres choix choix que d’exécuter ce qu'elle lui demande, mais peu montrer une résistance plus ou moins forte. Entrer dans l'esprit de quelqu'un lui permet, à moindre mesure, de voir ses souvenirs proches ou très marquants sous forme de bribes rapides.

« La douleur infinie de celui qui reste
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part. »



J'ai tout donné au soleil, tout, sauf mon ombre.
Phrase murmurée dans l'obscurité, reprise et répétée, comme une prière, comme une bénédiction, comme un espoir. L'air était froid et glacial, mais les cœurs des hybrides battaient chaudement, invincibles à la pluie, dans les ruines qui représentaient leurs pauvres possessions. Un petit feu brûlait faiblement au centre d'un rassemblement de créatures de chair et de poils, de plumes et de peau, de tâches et de rayures. Tous ici, parmi les décombres formés par la suffisance humaine, étaient égaux.
Je leur ai tout donné, mais il me reste la vie et c'est tout ce dont j'ai besoin.
Le vieil hybride parlait doucement, se balançant d'un côté à l'autre, comme s'il était en transe. Tout était dans le silence, que seule la pluie battante et le vent chantant osaient perturber de leur murmure. Tous étaient attentifs, buvant les paroles du frêle vieillard, tout courbé, faible et rabougri, enveloppé dans des étoffes usées. Il semblait sur le point de se briser, et puis, dans un sursaut de conscience, il se mit à chanter, d'une voix rauque. Ce n'était pas beau, ni agréable à attendre et pourtant, les visages se transformaient, on y voyait briller une lumière depuis longtemps oubliée.

La liberté est ce dont nous rêvons,
Les pas de notre peuple résonnerons,
Dans nos cœurs, brille le soleil
D'une volonté qui demeure éternelle.

Sous la pluie, nous chantons,
Car peut être qu'un jour,
Les dieux nous entendront.
L'espoir. L'espoir était ce qui réchauffait les cœurs les plus sombres.
Bel et dévastateur espoir.
C'est inutile. Comme si chanter pourrait vous permettre de mieux vivre.
Comme si un souffle avait éteint la chandelle, les visages s'assombrirent de nouveau. La magie était brisée, le temps reprenait. Ils s'éparpillèrent, retournant vaquer à leurs occupations ou s'abriter de la pluie de plus en plus violente. Le vieil hybride se tourna vers l'élément perturbateur, avec un petit soupire. Recroquevillée dans un coin, une enfant à la peau sombre l'observait de ses grands yeux azurs. Si clairs et si ténébreux à la fois. Une longue frange lui recouvrait le front et ses cheveux noirs hérissaient sa tête, mettant presque la pluie au défi d'essayer de les dompter.
Pourquoi dis-tu cela ?
Si les dieux avaient voulu nous aider, ils l'auraient fait depuis bien longtemps.
Quel bien triste enfant que voilà.
L'homme continuait de se balancer en silence, savourant la présence du feu qui se faisait faible. Les minutes passèrent, et il observa l'enfant. Nombreux étaient comme elle. Perdus ou abandonnés, peut être les deux. Nés dans un monde qui ne voulait pas d'eux, rejetés dès leur naissance car représentant du pêché humain. Les sang-mêlés étaient des être détestés des hommes et souvent rejetés par la plupart des hybrides, qui ne voulaient pas se retrouver mêlés à plus de problèmes qu'ils n'en avaient déjà.  Cette petite était comme la plupart des gens ici. Elle n'avait pas d'histoire, pas de famille, pas d'avenir. Triste vie que voilà. Pris de pitié, le vieillard l'interpella et lui proposa une place près du feu. L'enfant ne réagit pas.

Tard dans la nuit, la Garde Royale débarqua pour interroger les hybrides quant à son sujet. Il s'agissait certes d'un enfant, mais ce dernier avait empoissonné son maître et prit la fuite. Qui plus est, c'était un sang-mêlé non recensé à Eldoria. Un clandestin indésirable. Que ce soit pour la tranquillité ou par habitude de servir les hommes, on désigna la fillette à la peau sombre, trop faible pour s'enfuir.
Si je dois tout donner au soleil, alors tant pis, car il me restera mon ombre, pour toujours.
Murmure silencieux dans la pluie.
On ne revit plus jamais l'enfant aux grands yeux qui reflétaient la mer.

***
Va-t'en, va-t'en, va-t'en, va-t'en.
Silence.

Elle approcha la lame de sa propre gorge, inébranlable.

Pourquoi fais-tu ça, qui es-tu ?
Silence.

Ses mains tremblaient légèrement, comme si elles exprimaient leur refus quant au crime qu'elle s’apprêtait à commettre. La lame mordit la chair. En un instant, elle revit sa famille, qu'elle semblait aimer. Le liquide vermeil s'écoulait de son cou sans s'arrêter. La douleur était insurmontable. Les larmes lui venaient aux yeux.

Ne pleure pas, tu es un homme. Les hommes n'ont pas le droit de pleurer.

Longue agonie dans le silence de la nuit. Personne ne pourrait lui venir en aide. D'un dernier geste, elle se trancha finalement la gorge, dans un dernier cri. Noir. Elle regagna son corps dans un sursaut, se retenant de porte les mains à son cou. Son regard était flou, elle était désorientée. Elle vit la masse sombre de l'homme qu'elle venait d'assassiner tomber devant elle, les yeux écarquillés. Sur le front de la jeune femme brillait la cicatrice du sceau fait aux traitres et aux sang-mêlés, un grand "T" sombre. Une hors-la-loi.
Kajika, le travail est fini, on s'en va.
La jeune femme attrapa la main que lui tendait son partenaire.
Je l'ai vu, Aslan. Il n'y a rien d'autre que les ténèbres après la mort.
L'homme resta silencieux. La sang-mêlée était entrée dans la Pie Écarlate il y avait cinq ans de cela, lorsqu'on était venu la délivrer de ses chaînes, tandis qu'elle était condamnée, comme tous les sang-mêlés hybrides, à la prison à perpétuité. C'était Aslan, alors qu'il était en mission pour libérer un haut gradé de la guilde, qui s'y était intéressé. Dès lors, sa loyauté allait à la Pie qui lui avait rendu sa liberté et plus encore à Aslan. Il était comme elle. Un oiseau auquel on avait coupé les ailes. Elle l'avait aidé à assassiner l'ancien dirigeant de la Pie, un homme détestable qui ne rêvait que d'or et de trésors. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour obtenir la reconnaissance de ses tiers et pour accéder à un grade plus élevé.

Désormais, Kajika nourrit un désir féroce de vengeance. Envers les hommes, envers Eldoria, envers tous ces hybrides justes bons à servir. Elle contient une colère froide, effrayante, dangereuse. Car la plus grosse erreur qu'a pu faire le soleil, ce fut bien de lui laisser son ombre.


« ce qu'il faut savoir sur moi »
les petits détails font toute la différence

Possédez-vous un familier ou une monture ? Kajika possède un petit étalon gris surnommé Brume, endurant et rapide. Elle ne s'encombra pas d'un familier, qui l'entraverait.

Quelle est votre situation actuelle ? Kajika voyage, erre et assassine. Ça résume bien sa vie, en quelque sorte. Elle continue d'effectuer des missions pour la Pie, bien qu'elle ne soit pas la plus présence lorsqu'il s'agit d'élaborer des plans compliqués. Rares sont les Corbeaux qui ont déjà pu avoir l'occasion de la voir, car elle reste souvent très solitaire et se contente de donner les ordres via dragon voyageur. Elle parcoure le monde et cherche des recrues potentielles, défendant le nom de la guilde quand il le faut. Elle est également une criminelle hautement recherchée, et si narguer l'autorité l'amuse beaucoup, elle reste tout de même assez discrète.

Quelle est votre position par rapport à la religion ? Kajika ne croit en rien d'autre qu'en la voie du sang. Elle n'a pas besoin de dieux qui ne s'intéressent pas aux malheurs de leur peuple.

Que pensez-vous de l'exploration des Contrées Sauvages ? Les Contrées Sauvages ? Ça l'intéresse beaucoup. Qui sait les trésors cachés dans ces lieux oubliés. Et puis, lorsque que la royauté sera tournée vers elles, elle aura d'autant plus d'opportunités de la poignarder dans le dos...

Quel est votre rapport vis-à-vis des dragons ? Elle s'en méfie et les évitera autant que possible. Il s'agit de créatures dangereuses et imprévisibles, une variable dont elle ne peut prédire les mouvements.

_________________
Kajika Machk
assassin de la pie écarlate
ELDEN
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-rpg.forumactif.fr
 

La peur est un cri, la terreur est un murmure — Kajika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La blague la plus flippante :peur:
» Peur de l'hiver
» [Projet] - Ywaq puul skshgn [ Ils boivent votre peur ]
» Gorthol, l'Heaume de Terreur
» terreur et machine de guerre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth :: Fantasy :: Elden :: Fiches des personnages :: Fiches validées-